Deutschfreiburger Heimatkundeverein

Bienvenue au Deutschfreiburger Heimatkundeverein

Défense des valeurs du Fribourg alémanique

Depuis 1926, plus de 2000 membres

L’Association pour l’étude et la défense du patrimoine du Fribourg alémanique (Deutschfreiburger Heimatkundeverein, le HKV) vise à entretenir la connaissance et à assurer le maintien des éléments porteurs de l’identité régionale dans son aire d’activité, soit l’ensemble de la partie alémanique du canton de Fribourg. Ses activités portent ainsi tant sur les biens culturels, immatériels ou bâtis, avec l’histoire, l’expression littéraire et les parlers de la région que sur la nature et le paysage. Ces buts sont fixés dans les statuts de l’association (texte complet, en allemand seulement) aux articles 3 et 4, qui prévoient la mise en place et la réalisation de mesures d’encouragement ou de soutien. Le HKV a été fondé en 1926 comme «Association pour l’étude du patrimoine du district de la Singine et des zones avoisinantes intéressées» et s’est ouvert géographiquement par l’adoption de nouveaux statuts en 1983 et en se donnant à cette occasion son nom actuel. Le HKV compte au début de l’exercice 2010/2011 plus de 2000 membres.

Actif dans les domaines de la culture et de la langue comme de la nature et du paysage

Les buts visés par l’Association pour l’étude et la défense du patrimoine du Fribourg alémanique (HKV) sont les suivants:

Champs d’activité variés

Le sigle que s’est choisi le Heimatkundeverein a en soi même valeur de programme: il met le doigt sur les valeurs dont il estime qu’elles méritent d‘être respectées dans tous les cas et pour certaines conservées, pour d’autres développées. L’empreinte digitale indique qu’il s’agit d’une question d’identité, d’unicité à affirmer. Par ses publications, les excursions thématiques, soirées de discussion et autres manifestations qu’elle organise ainsi que par le soutien à des activités de tiers, l’association lutte contre la perte ou l’oubli des nombreux biens culturels qui représentent le patrimoine de la région. Mais elle considère aussi comme une tâche pour elle de permettre le développement d’une expression contemporaine portant elle aussi l’empreinte de la région où elle s’est formée. Admis aujourd’hui à prendre position dans le cadre des consultations comme aussi des mises à l’enquête de projets et de plans d’aménagement, le Heimatkundeverein se fait l’avocat des paysages et des sites bâtis dignes de protection comme témoins d’évolutions historiques, techniques ou artistiques. Là où surgissent des conflits d’intérêts, il demande que soient recherchées des solutions aptes à assurer la conservation des objets et la mémoire de leur fonction.

Deutschfreiburger Heimatkundeverein | Case postale 431 | 1701 Fribourg | tél. 026 / 347 12 14 | info@heimatkundeverein.ch

Culture et langue

Saisir et affirmer l’identité d’une entité géographique

La culture et la langue jouent un rôle primordial pour déterminer l’identité d’une région. Elles représentent un des grands domaines d’activité de l’Association pour l’étude et la défense du patrimoine du Fribourg alémanique (Deutschfreiburger Heimatkundeverein, HKV). L’association porte son attention sur les différents dialectes alémaniques de son aire d’activité comme aussi sur la production littéraire et les chansons populaires qui y trouvent leurs racines. Au titre de la langue originale de la région, elle prend en considération aussi le bilinguisme du district du Lac et de la ville de Fribourg. Les domaines d’intérêt du HKV comportent aussi la création artistique et culturelle dans le Fribourg alémanique de même que les traditions et coutumes. Axé aussi sur l’histoire locale et régionale, le HKV a fait partie des fondateurs de l’actuel Musée Singinois à Tavel en 1975; il entretient aujourd’hui des liens privilégiés avec cette institution, à laquelle il apporte un soutien dans les limites de ses possibilités financières.

Activité propre et collaborations

Le large spectre des questions auxquelles se consacre le HKV se retrouve dans ses publications – et cela dès ses débuts dans les années 20 – de même que dans les excursions et manifestations d’information ou de discussion qu’il organise. Dans le cadre de ses possibilités, le HKV apporte un soutien, généralement de nature subsidiaire, à des projets lancés et gérés soit par des individus soit par d’autres organisations. Pour améliorer l’efficacité de son engagement en faveur de l’identité du Fribourg alémanique, il est en contact régulier avec les deux autres organisations culturelles couvrant la même aire géographique, le Deutscher Geschichtsforschender Verein et la Deutschfreiburger Arbeitsgemeinschaft. Il a également des intérêts communs avec la section de Patrimoine suisse (Heimatschutz) à Fribourg ainsi que l’association Pro Fribourg, deux organisations dont l’aire d’activité recouvre également la partie romande du Canton.
Le HKV est représenté par Silvia Zehnder-Jörg, auteure d’une récente publication du HKV dans la Commission cantonale des biens culturels qui est appelée à émettre des avis sur certains projets de constructions.

Nature et paysage

Paysages naturels et paysages façonnés par l’homme

La partie alémanique du canton de Fribourg est riche en paysages qui sont restée proches de l’état naturel. On évoquera dans ce contexte en particulier les zones alluviales de la Singine et la vallée reculée «Breccaschlund», entre le Lac Noir et Bellegarde, reconnue comme site naturel d’importance. Plusieurs de ces paysages ont fait l’objet d’une publication richement illustrée du Heimatkundeverein, Urlandschaften, parue en 2001, dans laquelle sont passés en revue divers paysages où la nature semble avoir conservé ses droits et la faune se sentir chez elle. Ces paysages vont du pied des Gastlosen au-dessus de Bellegarde ou de la Brecca jusqu’aux zones marécageuses du Chablais qui bordent le lac de Morat.
Il convient de voir que le charme que présentent certains paysages n’est pas dû seulement à la nature mais bien à l’harmonie avec laquelle les activités humaines et les constructions qu’elles requièrent – villages, fermes, chalets d’alpage, sans oublier les villes anciennes – se sont au cours du temps adaptées à leur environnement naturel et y ont apporté un développement régulier et bien ordonné.

Tâche fondamentale du HKV

Aux termes des statuts (existant seulement en allemand) du Deutschfreiburger Heimatkundeverein, l’association s‘engage «pour le patrimoine culturel, pour le maintien de nos paysages et de nos sites bâtis ainsi que pour la protection de la nature et du patrimoine» (art. 4 let f des statuts). Le HKV veut faire entendre sa voix en faveur de ce précieux héritage du passé tout en tenant compte des besoins d’une exploitation des ressources dans les conditions de production modernes. Le large spectre des questions auxquelles se consacre le HKV se retrouve dans ses publications – et cela dès ses débuts – de même que dans les excursions et manifestations d’information ou de discussion qu’il organise. Dans le cadre de ses possibilités, le HKV apporte un soutien, généralement de nature subsidiaire à des projets mis sur pied par des individus ou parfois par d’autres organisations. Pour améliorer l’efficacité de son engagement en faveur de l’identité du Fribourg alémanique, il est en contact régulier avec les autres organisations de protection de la nature et/ou du paysage couvrant la même aire géographique, notamment les sections fribourgeoises du WWF et de Pro Natura. Il a également des intérêts communs avec l’association Pro Fribourg, dont l’aire d’activité recouvre également la partie romande du Canton.
Le Deutschfreiburger Heimatkundeverein est heureux de pouvoir s’exprimer aussi sur des exemples positifs en décernant le Prix du paysage pour le Fribourg alémanique Deutschfreiburger Landschaftspreis, décerné deux fois jusqu’à présent et qui le sera à nouveau en 2011.

Groupe de travail et représentation dans les commissions

Le HKV travaille en accord avec son groupe de travail «Nature et paysage» composé de spécialistes qui dans leur majorité ne font pas partie du comité de l’association. Ce groupe examine les questions d’actualité et émet des recommandations à l’intention du comité. Par ailleurs, le HKV est représenté par Charles Folly, membre du comité, dans la Commission cantonale pour la protection de l’environnement, de la nature et du paysage. L’association est également représentée au sein de la commission communale pour les Marais de Guin par l’écologue Jacques Studer, qui la tient informée des développements y relatifs.

Deutschfreiburger Heimatkundeverein | Postfach 431 | 1701 Freiburg | Tel. 026 / 347 12 14 | info@heimatkundeverein.ch